Edito : Prévisions météo
Sur orbite : La Fête des Ateliers
Demandez la lune : Bouffon : passé et... Avenir
Nouvelle lune : "WikiThéâtre"
A chaud dans les réacteurs : "Ô Mon Amour" nouveau spectacle
Au clair de la lune : Mon ami…Angel Ramos Sanchez
Copinage : "Nos vies valent plus que leurs crédits"
Agenda

Prévisions météo


D’ici à 2050, le changement climatique risque de contraindre 216 millions de personnes à migrer à l’intérieur de leur pays.
Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le changement climatique est responsable d’au moins 150 000 décès par an, chiffre qui devrait doubler d’ici 2 030.
Le nombre de catastrophes climatiques a été multiplié par cinq en 50 ans, selon l’ONU.
Au total, plus de 11 000 catastrophes attribuées aux phénomènes climatiques ont été signalées au cours de ces cinq dernières décennies dans le monde, faisant un peu plus de deux millions de morts et des dégâts s’élevant à plus de 3 080 milliards d’euros.
Selon l’ONU, plus de 45 millions de personnes sont proches de la famine, en raison notamment des conflits, du changement climatique et du Covid-19. L’OMS estime que 9,9 % environ de la population était en situation de sous-alimentation en 2020, contre 8,4 % en 2019.
L’OMS révèle que 99 % de la population mondiale est exposée à une trop forte concentration de particules fines causée par les énergies fossiles. Elle estime aussi que 23 % des décès dans le monde chaque année sont dus à des causes environnementales évitables.
Au cours des cinquante ans à venir, des milliers de virus vont passer d’une espèce animale à l’autre, alerte une étude publiée dans la revue « Nature ». Avec le risque de faire émerger de nouvelles maladies qui pourraient se transmettre à l’homme. L’étude parle d’un futur « réseau » de virus qui prendra de l’ampleur à mesure que la Terre se réchauffe. Au moins 15 000 transmissions virales entre espèces pourraient avoir lieu d’ici à 2 070.
Le changement climatique a déjà des répercussions sur la santé, et entraîne notamment des décès et des maladies dus à des phénomènes météorologiques extrêmes de plus en plus fréquents, comme les vagues de chaleur, les tempêtes et les inondations, la perturbation des systèmes alimentaires, l’augmentation des zoonoses, des toxi-infections alimentaires et des maladies à transmission hydrique ou vectorielle, ainsi que des problèmes de santé mentale.
Les dérèglements climatiques menacent aussi la souveraineté alimentaire mondiale. Ses effets se font d’ailleurs déjà ressentir, y compris chez nous. Par exemple, en Champagne, les vendanges ont lieu en moyenne deux semaines plus tôt qu’il y a 20 ans. Dans les prochaines décennies, des conditions climatiques inhabituelles risquent de devenir de plus en plus courantes avec une multiplication de phénomènes météorologiques extrêmes et variés : vagues de chaleur, sécheresses et désertification, salinisation des terres, variations imprévisibles de la pluviosité, réduction des réserves en eau par endroits, inondations et prolifération des parasites et des maladies dans d’autres.

Les climatiseurs sont en promo sur Internet. Bonnes vacances !


LA FÊTE DES ATELIERS
Ce samedi 28 mai, une cinquantaine de personnes sont venues regarder les créations collectives de nos ateliers. La fête des Ateliers est toujours un moment important pour les participants. Il leur permet de se confronter à un vrai public, dans une vraie salle, avec de vrais éclairages. Certains groupes ont montré une étape de travail, d’autres une forme plus aboutie… Tous ont pris du plaisir.
Dans le public, des spectateurs attentifs et réactifs. Car au Croquemitaine, les spectateurs ont aussi un rôle à jouer.
À la fin de chaque prestation, nous leur demandons leur précieux avis. Cela nous sert à vérifier que nos propos sont bien compris et à peaufiner les spectacles.
Les spectacles présentés abordent, sur le ton de l’humour, des problématiques sociétales. Et il est important pour nous d’échanger avec le public, sur ces thèmes. Lui demander son point de vue, son analyse, d’exprimer comment ils et elles se sentent dans ce monde qui ne tourne pas toujours très rond et de dire ce qui devrait être changé, et comment, pour un avenir vivable pour tous.
Voici un petit aperçu des spectacles présentés…

Atelier Oxy’jeunes,
Atelier en collaboration avec la MJ Oxy’Jeunes d’Estaimpuis.
Atelier prolifique si il en est puisque c’est deux spectacles que nous ont présenté les ados :
« Killer Game »,
Le spectacle s’inspire d’un fait réel. Suite à la diffusion de Squid Game, une série ultra violente, une vague de violence déferle dans certaines écoles primaires. Dans cette série, les personnages s’adonnent à des jeux du type « 1, 2, 3 soleil". Sauf que si l’un bouge, il est exécuté. Dans les cours de récréation, les enfants ont copié les règles de la série et se sont mis à tabasser les perdants. Certaines écoles n’ont pas trouvé d’autre solution que d’interdire ces jeux. Le spectacle Killer Game interroge l’autorité… Est-ce que le fait d’interdire est la meilleure des solutions pour bien grandir ?

« Grolanta »,
Télé réalité, publicités, informations douteuses et vraies actualités… Pas facile de faire le tri, au milieu de toutes les conneries, le spectacle Grolanta parodie la télévision.

Atelier Création,
C’est une étape de travail qui a été présenté par cet atelier. Le spectacle « Dystopie » est en effet en cours de création. Il retracera les péripéties de 3 personnages obligés de quitter leurs lieux de vie à cause de gourmandes multinationales.
Une sympathique journaliste, complice d’une société consumériste, nous expliquera que c’est pour le bien de tous…

Atelier Femmes,
Atelier en collaboration avec Vie Féminine et La Famille Heureuse.
Dans cet atelier, 6 femmes qui de près, de loin, dans la sphère privée ou le cadre de leur travail côtoient ou ont côtoyé les violences conjugales. Sorties d’affaire vivantes et/ou révoltées par le manque de courage politique à endiguer ce fléau, elles ont décidé d’agir par le théâtre.
« Ô Mon Amour » est le titre du spectacle Forum qu’elles ont créé.

Scène ouverte,
Nous proposions également une scène ouverte où les Bouffons du Croquemitaine sont venus titiller le public et Kevin de Bailleul nous a offert une prestation acoustique envoutante de Hanpan.

Bouffon : passé et… Avenir

Début avril, nous invitions Dolorèze Léonard pour animer un stage d’initiation au Bouffon.
Week-end réussi pour les participants qui se sont bien éclatés à rentrer, au propre comme au figuré, dans la peau de ces personnages déformés et déjantés. Beaucoup de plaisir aussi à utiliser un langage acerbe sous des airs débonnaires. 
La rencontre avec ce personnage nous a tous fascinés, et l’envie d’en connaître davantage nous titille. Nous avons donc pris, mi-juin, la direction du Musée International du Masque de Binche pour visiter une expo temporaire dédiée aux Bouffons.
Très belle visite, où nous avons appris beaucoup sur la genèse du bouffon, son évolution à travers le temps et ses différentes « versions » en fonction de sa contrée. Et voilà qui nous a donné encore plus envie de continuer le travail entamé avec la Princesse Dolorèze. Eh bien, figurez-vous qu’elle va bientôt nous revenir ! Début novembre, un nouveau

stage d’initiation s’organise. Et pour celles et ceux qui ont déjà un peu d’expérience, un stage « 2ème niveau » est également programmé. Les inscriptions sont ouvertes, vous trouverez les dates dans notre agenda en dernière page.


« WikiThéâtre »

Un nouveau spectacle est né au Croquemitaine, un spectacle participatif, expérimental…
Un spectacle sur l’intérêt de nous serrer les coudes et nous mobiliser contre le capitalisme. 
Un spectacle qui replace l’humain.e au centre de notre société au lieu de l’Argent.
Un spectacle interactif qui peut se jouer n’importe où… buvette, salle de réunion, piquet de grève… 
Un spectacle d’actualités qui sort des codes bourgeois traditionnels et qui amène le public à débattre, à réfléchir, à donner son avis, à relater son vécu durant la représentation. L’idée est de solliciter l’intelligence et la réflexion du public à travers de courts textes, joués par deux comédiens, entrecoupés de petites séquences vidéo d’actualité.
L’idée est de se servir de notre intelligence collective pour mettre un coup de pieds dans la fourmilière.
Le spectacle est maintenant programmable. Selon le public, la séance ou plutôt l’expérience dure approximativement 1 heure.

« Ô Mon Amour », un nouveau spectacle forum et comique sur les violences conjugales, par l’Atelier Femmes.
En collaboration avec Vie Féminine et La Famille Heureuse.
Coraline n’était pas bien dans sa peau. Elle était célibataire depuis plusieurs années et cette solitude lui pesait. Heureusement, sa bande de copines est là pour lui remonter le moral. Ensemble, elles partent en vacances, font du sport, sortent pour danser… Un jour, Coraline poste son profil sur un site de rencontre et trouve ce qu’elle pense être son âme sœur. Amoureuse, Coraline ne se rend pas compte de la toxicité de cette relation. Jalouses du temps qu’elle consacre à son amoureux, les copines ne s’aperçoivent pas vraiment que leur amie est en train de se faire vampiriser.
En 6 courtes scènes, ce spectacle expose les mécanismes menant à la violence conjugale. L’angle est aussi élargi à l’entourage de la victime. Le théâtre forum est une formule participative où le public cherche collectivement des pistes de solutions pour que l’histoire présentée prenne une autre tournure. Ces pistes de solutions sont directement testées sur la scène par les spec’ateurs.
Ce spectacle est maintenant programmable dans vos associations, centres de planning familial, écoles, Maison de Jeunes… Et même dans les théâtres.


Mon ami… Angel Ramos Sanchez

En mai, l’Atelier Création allait voir « En attendant Julio… », un spectacle d’Angel Ramos Sanchez. Nous en sommes ressortis… Epoustouflés par la simplicité et la justesse de son jeu, touchés par son humanité. Angel fait partie de ces comédiens qui arrivent à mettre de connivence des salles entières de spectateurs. Durant la représentation, vous finissez par taper sur la cuisse de votre voisin, que vous ne connaissez même pas, tellement son spectacle est drôle, tellement il sollicite le rire du ventre, ce rire vrai qu’on ne peut retenir et qui donne envie de communiquer.
Angel est d’origine espagnole. Il arrive en Belgique à l’âge de 8 ans. Petit, il rêve d’être comédien. Attentifs à ses ambitions, ses parents l’inscrivent… à des cours d’électricité. Arrivé en âge de travailler, il observera, durant une dizaine d’années, les futurs comédiens du Conservatoire de Liège où il est employé comme régisseur. Les années passent, mais le rêve ne se tait pas. Et un jour, il se lance, dans l’ombre, mais avec détermination. Il se forme au clown, à la comédie, à certaines techniques de cirque…
En 1988, C’est la consécration. Il est primé au Festival International du Rire de Rochefort et les portes s’ouvrent. Angel est maintenant un artiste de renommée internationale. Mais ce qui est le plus remarquable, au-delà de son talent, c’est sa profonde gentillesse, son humilité, cette joie dans son œil qui pétille. Cet été, Isabelle et Bernard ont la chance d’aller suivre une de ses formations. Vivement qu’ils nous racontent…


A lire

Pour cet été, nous vous proposons la lecture de “Nos vies valent plus que leurs crédits". Face aux dettes, des réponses féministes” de Camille Bruneau et Christine Vanden Daelen, nos copines du CADTM (Comité pour l’abolition des dettes
illégitimes, association internationale qui œuvre pour l’abolition du système-dette).
Si la relation entre dettes et féminismes n’apparaît que très peu dans les médias, elle constitue pourtant un des plus grands défis croisés de notre temps.
Partout dans le monde, les femmes subissent les décisions sexistes et
colonialistes des gouvernements ou des institutions financières qui se
préoccupent plus de la croissance et du remboursement des dettes
que du sort des humain·es et de la planète. Austérité, contrainte
au développement, incitation à l’endettement privé sabrent les
droits sociaux des femmes, accentuent leur pauvreté, durcissent et aggravent les inégalités entre les sexes et sapent les conquêtes féministes.
Explorez, à travers ce livre, les luttes qui résistent à la financiarisation
du monde. Trouvez des réponses au fatalisme !
Présentation du livre, mercredi 6 juillet, à 19h, à la Bibliothèque d’Antoing.

Pour lire un extrait, cliquez sur la couverture du livre.

069 84 79 85
tcroquemitaine@gmail.com
www.theatrecroquemitaine.com
Place Abbé César Renard 15b
7730 Bailleul (Estaimpuis)

ATELIERS

Reprise en septembre

Les clowns
un dimanche par mois
Nouvel atelier en préparation

Atelier Initiation
Chaque mercredi
de 18h30 à 20h30
au théâtre

Atelier Création
Chaque jeudi
de 18h30 à 20h30
au théâtre

Oxy’Jeunes
Chaque vendredi
de 17h à 19h
au théâtre

STAGES

Théâtre enfants
du 8 au 12 août
Le Coron asbl - Cuesmes

Initiation Bouffon
du 4 au 6 novembre
Vendredi 4 de 19h à 21h
Samedi 5 et dimanche 6 de 10h à 16h
6 Av Picardie - 7520 Ramegnies-Chin

Bouffon niveau 2
du 11 au 13 novembre de 10h à 16h
6 Av Picardie - 7520 Ramegnies-Chin

ACTIONS

Nos vies valent plus que leurs crédits
Présentation du livre
Mercredi 6 juillet à 19h
Bibliothèque d’Antoing
Rue du Burg - Antoing

Marche pour le climat
Dimanche 23 octobre à 13h
Gare du Nord - Bruxelles

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes
Vendredi 25 novembre à 16h
Tournai

SPECTACLES

WikiThéâtre
Samedi 2 juillet à 13h
FGTB Mons - Salle Janssens
25 Rue de Dinant - Mons

Ô Mon Amour
Dimanche 27 novembre à 14h
Le Palace - La Louvière
18 Place Jules Mansart - La Louvière

Le dragon qui a vu l’ours
Dimanche 17 juillet à 20h - 6830 Les Hayons
Vendredi 22 juillet à 20h - 6824 Laiche
Jeudi 28 juillet à 20h - Ferme du Hayon - 6769 Meix-devant-Virton
Samedi 30 juillet à 20h - 6767 Lamorteau