Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > ateliers > Fête des ateliers : dimanche 27 mai 2018

Fête des ateliers : dimanche 27 mai 2018

mardi 22 mai 2018, par RZ

C’est parti : tu me montres, je te montre, elles et ils vous montrent !
Un dimanche après midi à la campagne, de 14h à 18h : les ateliers de l’année défilent avec leurs grands yeux allumés et leurs histoires, avec aussi leurs petits yeux malicieux !

Au Théâtre Croquemitaine : Place Abbé César Renard 15b, 7730 Bailleul

Ci dessous le programme : les horaires sont indicatifs... Pour en savoir plus sur notre petit problème de ponctualité lisez la première la chronique clownesque de Eric !

Comme on dit maintenant chez les vedettes : les spectacles seront suivis d’un bord de scène. Qu’est-ce donc que cet animal ? Ce que nous faisons naturellement : comédien.ne.s et public échangent sur le spectacle, ou l’ébauche de spectacle. Ensemble nous discutons du contenu, de la forme, et posons de nouvelles questions.
Les vedettes appellent ça bord de scène parce que c’est le moment où les comédien.ne.s descendent au niveau du public et posent une fesse sur le bord de la scène. C’est charmant. Mais ici il n’y aura pas de scène... Comédien.ne.s et public seront au même niveau d’entrée de jeu !

Dans l’ordre, spectacles courts et interventions plus ou moins sauvages :

Cotcot - Atelier théâtre d’intervention
Croq’Airlaïnes - Clowns
C’est pour rire - Les élèves de l’ITCF VAL-ITMA
La vie est une maladie mortelle - La troupe du Préau
Morceaux choisis - Clowns du Croquemitaine
Au festin des rapaces - projection et échange sur les fonds vautours
Des armes et des mots c’est pareil ! - Les travailleurs sans emploi de Libramont

14h cotcot

Au Théâtre Croquemitaine, nous aimons beaucoup les poulets. Les poulets à bec, les petites poules en cage, les poules qui pondent sous vos yeux ébahis, les poulets à plume...

Attention, aujourd’hui les poulets ne se laissent pas plumer !

Croq’Airlaïnes

Laissez vous guider par Carole, notre sculpturale hôtesse de l’air, c’est sans douleur...

C’est pour rire

Les élèves de l’ITCF VAL-ITMA présenteront quelques scènes créées depuis avril sur le thème du harcèlement à l’école.

La vie est une maladie mortelle

Depuis septembre, la troupe du Préau, Bernissart, poursuit le travail de création sur le thème de la santé.
Un atelier en partenariat avec les Femmes Prévoyantes Socialistes et Lire et Ecrire, avec le soutien de la Province de Hainaut.

15h Les clowns du Croquemitaine

Domi, Eric, Carole, Sylvain et Juliette vous ont préparé une sélection des meilleurs moments de la saison : un petit chien, un rendez vous, un billet égaré, une lettre délicate.

***pause***

16h Au festin des rapaces

Projection du court métrage produit par le CADTM en partenariat avec Chemins de traverse et le Théâtre Croquemitaine

Un film de 15 minutes avec Roxane Zadvat dans le rôle de Danielle, Pierrot Mol dans le rôle du médecin, Aline Fares en ministre tellement crédible que c’en était inquiétant, un époustouflant Jérôme Falloise dans le rôle de Paul Finger, et aussi Elisabeth Lebrun et Nancy Cornet, qui jouent également dans Dette Système, Dominique Duthye plus connu des clowns sous le nom de “el boss”...
La projection sera suivie d’une discussion sur les fonds vautours. Cliquez ici pour en savoir plus sans attendre !

17h Des armes et des mots, c’est pareil !

Mots trompeurs, mots tabous, mots qui subliment... Le langage néolibéral de nos politiciens ne manque pas de fourberie pour nous imposer leur idéologie. Et c’est ainsi qu’ils tentent de nous faire avaler la pilule de leurs réformes structurelles !

Dans le monde du travail, on ne parle plus de cotisations sociales mais de charges patronales. Optimisation des salaires ou plan social veulent en réalité dire licenciements au profit des actionnaires. Les caissières sont devenues hôtesses, les syndicalistes sont épinglés en réactionnaires, les travailleurs sans emploi sont stigmatisés en chômeurs profiteurs... La liste de ces détournements de sens est longue.

Élaborée dans des laboratoires privés, cette novlangue s’attelle à la désinformation. Propagée par les médias, elle s’incruste partout, jusque dans les manuels scolaires. Elle manipule l’imaginaire collectif de la société et donc notre vision de l’avenir.

Le spectacle « Des armes et des mots, c’est pareil ! » décrypte les enjeux de la novlangue et propose une réappropriation du langage, afin de s’armer pour lutter contre l’oppression néolibérale.
Nous ne sommes pas leurs larbins, refusons de nous laisser endormir !